couvreur versailles

Brive : vente aux enchères de peintures exceptionnelles à la Maison de ventes Martinie – France 3 Régions

Brive : vente aux enchères de peintures exceptionnelles à la Maison de ventes Martinie – France 3 Régions

Vente aux enchères pleine de surprises ce jeudi 30 juin à Brive. Plusieurs lots de mobilier et d’œuvres d’art . Avec quelques pièces très attendues, parmi lesquelles des verreries signées Daum, un tableau du peintre américain Théodore Earl Butler ou encore une sérigraphie de Pierre Soulages, toutes éclipsées par une peinture attribuée à un peintre flamand du XVIIe siècle.
71 000 euros pour une peinture de l’époque baroque flamande. Le portrait sur un panneau de chêne d’un paysan goguenard du XVIIe siècle. C’est la grosse surprise de la vente aux enchères de ce jeudi 30 juin à Brive. On attendait Soulages ou Butler, c’est finalement Adrian Brouwer (1605-1638) qui affole les compteurs. Un artiste connu pour ces scènes campagnardes avec de rudes paysans expressifs. Pas formellement attestée, l’origine de l’oeuvre ne faisait visiblement aucun doute pour l’acheteur.
« La mise à prix était très basse (2000 euros) puisqu’on ne l’avait pas attribué mais indiqué : de l’école de Brouwer et de la même époque. On avait quand même quelques indices sur la qualité de l’oeuvre. Pour atteindre ce prix là, l’acheteur était, lui, convaincu » explique Thomas Martinie, commissaire-priseur.
La sérigraphie de Pierre Soulages est vendue 15 700 euros à un acheteur du célèbre Hôtel des ventes Drouot. Noire barrée de bleue, l’oeuvre est représentative de la production de l’artiste aveyronnais. Âgé actuellement de 102 ans, c’est l’artiste français le plus côté dans le monde. 
« Je ne pensais pas que cette sérigraphie se vendrait aussi chère. Je l’estimais plutôt autour de 10.000 euros » confie encore le commissaire-priseur.
Le tableau impressionniste de l’américain Théodore Earl Butler trouvé chez une famille de la région amie de Monet et représentant Giverny, peint en 1904, était estimé autour de 10.000 euros. Il a finalement trouvé preneur à 9200 euros. 
Des peintures essentiellement originaires de la région et vendues dans le cadre de successions qui auront donc fait des heureux. 

source

Votez :
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Couvreur Versailles

Contactez-nous

Demander à être rappeler sous 24h

Couvreur Versailles