couvreur versailles

Catherine Lyautey, La Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France en conférence à Brive le 6 mai et Limoges le 7 mai – lepopulaire.fr

Catherine Lyautey, La Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France en conférence à Brive le 6 mai et Limoges le 7 mai – lepopulaire.fr

Publié le 02/05/2022 à 07h54
Anne-Sophie Pédegert
Catherine Lyautey, Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France (GLFF) sera vendredi 6 mai à Brive et samedi 7 mai à Limoges pour une conférence. Interview…
Quel est le but de ces deux conférences en Limousin??
« C’est d’expliquer, de démystifier ce que nous sommes et surtout ce que nous ne sommes pas. Nous sommes un ordre initiatique. Cela veut dire qu’il y a des rituels qui nous permettent d’avoir un cadre pour pouvoir travailler. Ce qui est important dans ce rituel, c’est la façon dont on s’écoute et dont on parle. »
Qu’est ce qui guide une femme aujourd’hui vers la franc-maçonnerie??
« Quand une femme s’engage en franc-maçonnerie, elle va travailler sur elle-même pour pouvoir agir dans la société. La franc-maçonnerie pour les femmes c’est surtout un outil d’émancipation, une école du questionnement perpétuel. Les femmes veulent trouver leur place dans le monde, dans la société. Et cette quête commence par savoir qui on est. C’est une démarche personnelle que l’on fait collectivement. »
Quelles sont les questions qui vous sont le plus posées lors de vos conférences??
« Les femmes demandent par exemple comment entrer en franc-maçonnerie. Il y a bien sûr la cooptation mais ce n’est pas la seule façon de nous rejoindre. Venir nous rencontrer lors des conférences en est une. Il y a aussi des questions sur le secret. Nous expliquons qu’il y a juste de la discrétion et que le seul secret concerne l’initiation. Je compare toujours ce moment à l’accouchement. Il y a plein de livres et de revues pour s’y préparer mais il faut le vivre pour pouvoir parler de ce moment propre à chaque femme. Ce sentiment ne se raconte pas. »
Est-ce que toutes les femmes, quel que soit leur âge, leur niveau d’études ou leur classe sociale, peuvent devenir franc-maçonnes??
« Oui, à partir du moment où l’on est vraie et authentique. Pour moi la franc-maçonnerie est une école où l’on continue d’apprendre tout au long de sa vie. C’est un engagement qui est ouvert à toutes les femmes, et qui va devenir la colonne vertébrale de leur vie.  »
Les jeunes femmes sont-elles aussi engagées que leurs aînées??
« Oui, la nouvelle génération aussi est en recherche, en quête. Cela n’a rien à voir avec le féminisme. C’est de l’émancipation. Après, l’engagement n’a pas d’âge. Il faut juste faire un peu de place dans sa vie pour y consacrer du temps. »
Vendredi 6 mai à 19 heures à Brive, espace Marc-Chadourne à 19 heures sur le thème “La Grande Loge Féminine de France, un engagement féminin, réfléchir, agir dans notre société”.
Samedi 7 mai, à 15 heures, à Limoges, BFM, salle Anne et Georges-Emmanuel Clancier, 2 place Aimé-Césaire sur le thème “Franc-maçonne, femme libre, architecte de l’avenir”.
 
Entretien Anne-Sophie Pédegert
Vous pouvez envoyer cet article par email à vos amis.
Soyez le premier à commenter cet article
10 places à gagner !
Jouez et gagnez vos places pour rencontrer P.-E. Barré
Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

source

Votez :
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Couvreur Versailles

Contactez-nous

Demander à être rappeler sous 24h

Couvreur Versailles