couvreur versailles

Face à un prix du gaz multiplié par 10, comment réagit Terreal … – La Tribune.fr

Face à un prix du gaz multiplié par 10, comment réagit Terreal … – La Tribune.fr

Partager :
Le marché français de la tuile représente 42 millions de m² de toitures en 2021, soit autour de 320.000 toits. Terreal (699 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021, 3.228 collaborateurs dans le monde), deuxième fabricant européen de tuiles en terre cuite, représente autour d’un tiers des toits français, soit un peu plus de 105.000 toits par an. Or, la fabrication des tuiles une industrie dont le procédé de production consomme beaucoup d’énergie électrique et thermique. Chez Terreal, les énergies nécessaires à la fabrication des tuiles sont réparties comme suit : 85% de gaz naturel et 15% de l’électricité.
« Le gaz qu’on achetait entre 15 et 20 euros du kilowattheure avant la crise, varie désormais de 120 à 140 euros du kilowattheure, à cause de la baisse des livraisons du gaz russe vers l’Europe », constate Jean-Baptiste Fayet, directeur général de Terreal.
Des augmentations significatives qui ont des conséquences sur les coûts de production. « L’énergie représente 20% du coût total de la fabrication d’une tuile », précise-t-il. Et par ricochet, sur les prix à la vente :
« Nous avons passé des hausses importantes, à deux chiffres, en janvier sur le prix des tuiles, puis en avril alors que, d’habitude, les augmentations annuelles sont de l’ordre de 3% », confie Jean-Baptiste Fayet.
Le fabricant français de matériaux de construction en terre cuite a même été contraint d’arrêter la production durant deux à trois semaines en début d’année, sur deux de ses sites français, à cause de la hausse du prix du gaz… Toutefois, l’industriel reste positif car le marché du bâtiment est bien orienté pour 2022 et les carnets de commandes sont remplis. « Pour des contrats en rénovation de toiture, la fourniture de matériaux représente 30% du devis. Certes, la hausse de nos prix entraîne une répercussion sur les devis des couvreurs à leurs clients. Mais, finalement, elle ne pèse qu’un tiers du devis, soit entre 10% et 15% de hausse sur les devis des couvreurs pour les clients finaux », précise-t-il.
Depuis juin, le site de Chagny est le deuxième du groupe – après celui du site de Mureaux (Yvelines) – à se doter d’un échangeur thermique, fruit d’un travail de recherche qui a débuté en 2016.  « Le principe est de transformer la chaleur issue de la cuisson des tuiles qui avoisine les 1.000°C, via un échangeur tubulaire, en énergie pour alimenter le site de production des matières premières et ainsi réduire la consommation de gaz », explique Xavier Grosjean, responsable du pôle ingénierie chez Terreal.
Cela représente une économie de 9.000 MWh pour un fonctionnement de 5.200 heures par an, soit l’équivalent de 900 maisons individuelles chauffées. L’échangeur permet aussi d’éviter 1.675 tonnes de rejets de CO2 par an, soit une baisse d’environ -15% des émissions directes du site.
Le projet de Chagny a été financé à 45% par l’Ademe et la Région Bourgogne-Franche-Comté.
« Ce type d’investissement fait partie de notre feuille de route de décarbonation. Nous sommes plus que jamais axés sur ces projets afin d’être plus efficaces en termes d’énergie et plus vertueux en émissions de carbone », souligne Jean-Baptiste Fayet.
Certifiée ISO 5001 pour le management de l’énergie, l’entreprise est engagée dans une démarche d’amélioration continue. Deux autres sites français sont déjà à l’étude pour engager des projets similaires dès cette année. « Chagny a servi de pilote en termes de choix technologiques et surtout de matériaux », indique-t-il.
Dans son programme de réduction énergétique, Terreal envisage une soixantaine de projets pour arriver à son objectif de diminuer de 30% ses émissions de CO2 d’ici à 2030 : substitution du gaz par d’autres énergies, telles que la biomasse, le gaz de synthèse avec des productions en local, le biogaz (le site de Chagny est alimenté par une usine de méthanisation à hauteur de 30% de ses consommations d’énergie), des systèmes solaires électriques, de la production d’eau chaude électrique, etc. « C’est l’ensemble de tous ces projets qui va nous permettre d’atteindre nos objectifs », assure Jean-Baptiste Fayet.
Partager :
Du lundi au vendredi, à 13h, recevez l’essentiel de l’actualité des
secteurs de l’industrie et des services
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter Industrie & Services
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
Inflationniste rime avec simpliste
2
À quoi sert l’État actionnaire ?
3
L'activité économique de la France stabilisée en septembre à -5% de son niveau d'avant-crise
4
Comment va fonctionner le Fonds d'aide européen de 750 milliards d'euros
5
Poutine promet d'étendre les capacités militaires la Russie en 2023
1
L'Etat met la pression sur la SNCF pour arrêter la grève (47)
2
Nucléaire : coup dur pour EDF, l'EPR de Flamanville à nouveau retardé de six mois (32)
3
Nucléaire : les coups durs continuent pour EDF (28)
4
revue t Battre en retraite pour mieux sauter en janvier ? (25)
5
revue t Défense : Macron veut confier aux armées les meilleurs équipements en nombre suffisant (22)
Pour être alerté par email d’une réaction à ce commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous :
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.
Avec
La Tribune.fr,
prenez les bonnes décisions

source

Votez :
5/5

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Articles populaires

Couvreur Versailles

Contactez-nous

Demander à être rappeler sous 24h

Couvreur Versailles