couvreur versailles

Présidentielle 2022 : le programme des candidats sur la thématique de l'isolation thermique – Futura

Présidentielle 2022 : le programme des candidats sur la thématique de l'isolation thermique – Futura

Publié le 10/04/2022
Modifié le 11/04/2022
Publié le 10/04/2022 – Modifié le 11/04/2022
Le constat de l’Observatoire national de la Précarité énergétique est sans appel : 20 % des Français ont souffert du froid pendant l’hiver 2020 et, pour 40 %, cela est dû à une mauvaise isolation du logement.
[EN VIDÉO] Première en France : un chauffage urbain utilise de la chaleur stockée  À Brest, l’université est chauffée par une réserve d’eau… mais seulement en fin de weekend. Cette installation de stockage thermique, unique en France, permet de lisser la fourniture d’énergie à l’échelle d’un quartier. 
Quelle est la place accordée à la rénovation énergétique chez les particuliers et quelles sont les prises de position des candidats à l’élection présidentielle à ce sujet ?
Même si peu de candidats se sont avancés avec des données chiffrées concernant le budget dédié à la rénovation thermique des habitations, certains d’entre eux se démarquent par leurs ambitions :
Trop de logements sont encore mal isolés et vétustes. Ces passoires thermiques sont très énergivores et font grimper la facture d’électricité des ménages. © exclusive-design, Adobe Stock 
Avec son plan de rénovation, Nicolas Dupont-Aignan s’attend à faire baisser les factures de chauffage. Outre le remplacement des chaudières, l’idée serait aussi d’encourager l’achat d’équipements moins consommateurs.
La Maire de Paris Anne Hidalgo prévoit une « prime à la pierre » pour aider les ménages à réaliser les travaux au moyen d’une subvention et d’une avance financière remboursable (notamment après la vente du bien ou une succession). Les propriétaires en copropriétés pourraient également bénéficier d’un dispositif de remboursement spécifique.
Dans sa proposition pour un second mandant, Emmanuel Macron décrit son objectif de 700.000 logements rénovés par an grâce au dispositif MaPrimeRénov’ en vigueur depuis le 1er janvier 2020. Le but serait d’encourager les travaux de grande ampleur plutôt que les petits changements ponctuels…
Enfin, Marine Le Pen envisage l’instauration d’une solution d’épargne Logement Vert pour financer la rénovation à la suite d’un achat immobilier.
Pour Fabien Roussel, ce serait une obligation progressive pour que tous les logements bénéficient d’une rénovation thermique. Un pôle d’énergie serait alors créé pour garantir cette rénovation globale des habitations.
Si Anne Hidalgo propose un encadrement des loyers selon la performance énergétique des logements, Jean-Luc Mélenchon se révèle plus exigeant : contraindre la rénovation des logements « passoires thermiques » avant la mise en location.
L’absence de reste à charge chez les ménages les plus modestes a été évoquée par plusieurs candidats, notamment Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon — une aide qui couvrirait jusqu’à 100 % des coûts mais avec un taux moyen de 70 % basé sur le revenu pour les autres foyers.
Yannick Jadot milite aussi pour la protection des locataires avec l’envie de mettre sous séquestre les loyers tant que les propriétaires n’auront pas effectué les travaux requis.
Colmater les ponts thermiques, isoler l’extérieur et l’intérieur des façades contribuent à la performance énergétique d’un habitat. © Patryk Kosmider, Adobe Stock 
Nathalie Arthaud, quant à elle, ne s’exprime pas en détail sur ce sujet même si dans un entretien accordé à Actu Environnement elle a déclaré qu’« il faudrait améliorer l’isolation thermique d’un nombre énorme de logements. Mais qui peut effectuer des travaux quand on est déjà au fond du trou au point de ne pas pouvoir être capable de payer son chauffage ? ».
Par ailleurs, Valérie Pécresse souhaite doubler le rythme actuel des projets de rénovation sans se prononcer sur des objectifs chiffrés. Elle propose toutefois de fusionner le Livret A et le Livret de Développement Durable pour créer un livret vert dont les fonds seraient employés pour la transition écologique du pays dans sa globalité.
De son côté, Philippe Poutou envisage lui aussi un plan d’isolation thermique de tous les logements mais son objectif premier reste la « socialisation » de l’énergie pour pouvoir ensuite concrétiser ces mesures.
Le candidat Éric Zemmour ne semble pas accorder une grande place aux problématiques d’isolation même s’il considère urgent de mettre fin aux « passoires thermiques » en faisant la promotion de la géothermie.
Enfin, difficile pour notre rédaction de vous fournir les informations très précises au sujet du projet du candidat Jean Lassalle car il n’a pas beaucoup communiqué sur ses intentions en matière d’isolation thermique…
Découvrez l’univers Futura sur Patreon ! 
!
Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !
Chauffage électrique et réchauffement climatique : qu’en est-il vraiment ?

source

Votez :
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Couvreur Versailles

Contactez-nous

Demander à être rappeler sous 24h

Couvreur Versailles