couvreur versailles

Saint-Martin et Saint-Barthélémy : l'après Irma – Outre-mer la 1ère – Outre-mer la 1ère

Saint-Martin et Saint-Barthélémy : l'après Irma – Outre-mer la 1ère – Outre-mer la 1ère

Ce suivi minute par minute du passage du cyclone Irma sur les Antilles, débuté mardi 5 septembre, se termine, mais l’actualité des Outre-mer se poursuit sur notre site La1ere.fr.
Nous continuons bien évidemment, via nos articles, à suivre au plus près l’évolution de la situation à Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

Dans une conférence de presse, ce vendredi 8 septembre, le ministre de l’intérieur Gérard Collomb annonce que le passage d’Irma aux Antilles a fait au moins 9 morts, 112 blessés et 7 disparus. L’ouragan José qui se rapproche des Antilles devrait gêner les opérations engagées sur place. 
« José aura une force moindre parce qu’il est classé 3, mais des vents de 130 km/h sont attendus, avec une pluie moins abondante, mais des mouvements de houle de 1 à 2 mètres », explique le ministre qui veut que « toutes les personnes qui se trouvent en bord de mer puissent se réfugier à l’intérieur des terres ».
Une liste de l’ensemble des bâtiments dans lesquels pourront se réfugier les habitants de Saint-Martin sera diffusée très prochainement. Le point sur la situation en cliquant ici.


“L’ouragan José impactera Saint-Martin et Saint-Barthélémy, mais pas la Guadeloupe. Il devrait gêner les opérations engagées à la suite du passage d’Irma.” – Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur

“A ce stade, il y a 9 décès et 7 disparus. 112 personnes ont été blessées. Ce bilan reste à prendre avec beaucoup de précaution. ” – Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur

Radio Outre-mer 1ère consacre un nouveau Facebook Live après le passage du cyclone Irma sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Suivez le ci-dessous ou directement sur notre page Facebook pour apporter vos réactions. 

La Guadeloupe est placée en vigilance orange pour mer dangereuse à la côte.



La maison de Saint-Martin à Paris vient de créer une page Facebook « Maison de Saint-Martin SOS Irma ». Elle est destinée à organiser les actions de solidarité en faveur des sinistrés. 

Selon le Premier ministre néerlandais, les pillages constituent un problème « grave » dans la partie néerlandaise de l’île de Saint Martin, dévastée par l’ouragan Irma. Côté français, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a aussi évoqué jeudi des « pillages » qui se sont produits sous ses yeux. Plus d’informations ici. 


Le centre américain des ouragans annonce qu’Irma est retrogradé en catégorie 4, contre 5 auparavant, tout en restant extrêmement dangereux, a annoncé vendredi le Centre national des ouragans (NHC) américain.
Accompagné de vents soutenus de 250 km/h, l’ouragan se dirige vers la Floride, a indiqué le NHC dans son point de 09H00 GMT. Irma était auparavant classé en catégorie 5, la plus élevée de l’échelle, avec des vents de près de 300 km/h.


Les pillages constituent un problème « grave » dans la partie néerlandaise de l’île de Saint Martin, dévastée par l’ouragan Irma et les militaires tentent d’imposer un retour à l’ordre, a affirmé vendredi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
M. Rutte a annoncé que l’aéroport et le port de la partie néerlandaise de cette petite île, très endommagés, avaient été « rouverts pour usage militaire ». « Nous
faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour faire parvenir l’aide à la région », a-t-il ajouté.

Au delà de l’urgence sanitaire et alimentaire, Annick Girardin insiste sur « la nécessité de remettre de l’ordre public à Saint-Martin ». La ministre des Outre-mer indique avoir assisté à des scènes de pillages juste devant ses yeux.

Les deux îles françaises ont vécu leur première journée après Irma. Tout est à reconstruire. Un pont aérien se met en place avec la Guadeloupe. A Saint-Martin, de nombreux témoignages parlent de scènes de pillages. Pour l’instant, le bilan se monte à 5 morts à Saint-Martin (dont un dans la partie néerlandaise). Pour en savoir plus, lisez l’article de La1ère en cliquant ici. 



Le coût des dégâts provoqués par l’ouragan Irma aux Antilles devrait être « bien supérieur » à 200 millions d’euros, a estimé vendredi le patron de la Caisse Centrale de Réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles.

Le coût des dégâts provoqués par l’ouragan Irma aux Antilles françaises devrait être « bien supérieur » à 200 millions d’euros, a estimé vendredi le patron de la Caisse Centrale de Réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles. Concernant l’indemnisation, les victimes de l’ouragan peuvent espérer une réparation des dommages « dans les deux, trois mois » dans le cadre d’une procédure accélérée, a dit le directeur général de la CCR, Bertrand Labilloy, interrogé sur la chaîne CNews.

Georges Pau-Langevin a déploré ce vendredi matin sur France Inter que « les bâtiments publics dans les Outre-mer ne sont pas à la hauteur ». L’ancienne ministre des Outre-mer insiste sur « la nécessité pour l’Etat de construire des lieux refuges qui soient solides. »


Les dizaines de secouristes venus de l’hexagone sont prêts à intervenir. La difficulté est de rejoindre Saint-Martin et Saint-Barth. Reportage de Guadeloupe 1ère à l’aéroport Pôle Caraïbes, en Guadeloupe, où les pompiers attendent de partir au secours de la population des îles du nord. 


Plusieurs témoignages recueillis sur place ont déjà fait état de pillages de magasins après l’ouragan. Des photos de l’AFP montrent également plusieurs personnes en train de dévaliser un petit commerce à Quartier-d’Orléans à Saint-Martin.


La ministre des Outre-mer Annick Girardin, de retour d’une journée de reconnaissance aérienne à Saint-Martin et Saint-Barthélemy après le passage de l’ouragan Irma, a évoqué jeudi soir des « pillages » qui se sont produits sous ses yeux à Saint-Martin et annoncé l’envoi de 400 gendarmes. Lors de son point-presse à Pointe-à-Pitre, elle a raconté que « des pillages ont été réalisés juste devant (s)es yeux […] ça prenait plusieurs formes ». Plusieurs témoignages recueillis sur place ont déjà fait état de pillages de magasins après l’ouragan. 

St-Barthélémy semble avoir mieux résisté au cyclone Irma que St-Martin. Dès le lendemain de la catastrophe, les habitants s’organisent pour nettoyer leur île. Reportage d’Eric Rayapin de Guadeloupe 1ère.

Alain Muzelec de Météo-France interrogé jeudi soir par Guadeloupe 1ère.


Pendant son séjour dans la station spatiale internationale, l’astronaute avait posté régulièrement sur twitter des photos des îles sous le #FridayIsland. Thomas Pesquet s’émerveillait de la beauté de la Terre et de sa fragilité. Pour en savoir plus, cliquez ici. 


« J’ai eu peur de mourir », confie un homme. « L’hôtel dans lequel j’étais a été soufflé. Je n’ai plus de maison, mais heureusement mon fils va bien ». Regardez ce reportage de Maeva-Myriam Ponet de Guadeloupe 1ère 

Irma, « Une catastrophe inouïe », selon Edouard Philippe

L’Ouragan José va causer du mauvais temps, mais pas de catastrophe 

L’Ouragan José est passé en catégorie 3. Selon Météo France, Il continue sa trajectoire vers le nord de l’arc antillais (comme Irma il y a quelques jours). Il se renforce au fur et à mesure et devrait passer en catégorie 4 ce vendredi.
« José est nécessairement à craindre, précise un prévionniste de Météo France en Guadeloupe. Toutefois selon les dernières prévisions, il devrait rester dans l’est de l’arc et ne pas concerner directement les îles, dont Saint-Martin et St-Barthélémy. Ses conséquences devraient être bien moindres. Concernant la Guadeloupe José va provoquer de la houle dans la nuit de vendredi à samedi avec des vagues de l’ordre de 4 mètres et des pluies qui vont se renforcer dès le nuit de vendredi. Les vents vont également s’amplifier. On prévoit des rafales de l’ordre de 100 km dans la nuit de vendredi à samedi et samedi dans la journée ». 


Saint-Martin et St-Barth, deux îles paradisiaques plongées dans l’enfer 

Au moins deux personnes ont perdu la vie lors du passage de l’ouragan Irma à Porto Rico, selon Carlos Acevedo, membre de l’Agence de gestion des urgences sur ce territoire américain, jeudi soir. Ce responsable n’a pas précisé les circonstances de ces deux décès.
Selon une dernier bilan provisoire, l’ouragan Irma a causé la mort de 12 personnes (dont 4 à Saint-Martin) sur les Caraïbes et les Antilles.


La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, était l’invitée du JT de Guadeloupe 1ère, ce jeudi soir. La ministre venait tout juste de rentrer des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy où elle s’est rendue cet après-midi. Annick Girardin a raconté les « paysages dévastés » qu’elle a pu observer avant d’atterrir sur place. Elle évoque également la « stupeur » des habitants terrifiés par l’ouragan qu’ils ont vécu et désemparés face aux dégâts. 
« Plus de 600 personnes sont arrivées en renfort à Saint-Martin ce jeudi », a expliqué la ministre des Outre-mer. « Ils seront 900 demain ». « Je viens d’avoir le président à l’instant au téléphone pour lui dire ce que j’avais vu et comment améliorer la situation et organiser les secours », a ajouté Annick Girardin. 
« De nombreux touristes sur place veulent partir, mais il y a des priorités », a ajouté la ministre. « Il faut d’abord évacuer les malades, rechercher les personnes disparues. Nous aurons un pont aérien continue avec Saint-Martin dès ce soir ».
Elle a également annoncé qu’une rénion de crise se tiendrait ce vendredi en Guadeloupe autour du préfet en prévision de l’approche de l’ouragan José, qui est passé en catégorie 3 ce soir. 


Le JT de Guadeloupe 1ère en direct

Le drame que traversent Saint-Martin et Saint-Barthélemy suscite déjà un énorme élan de solidarité. Au côtés des équipes de secours dépêchées sur place par l’Etat, des initatives associatives ou privées s’organisent en Guadeloupe. Plus d’informations dans l’article de Guadeloupe 1ère ici.

Irma, José, Katia : trois ouragans font actuellement rage simultanément dans l’Atlantique et le golfe du Mexique. C’est une première depuis sept ans. Quelles seront leurs trajectoires ? Quels territoires sont menacés ?

Même s’il passe un peu plus au nord d’Haïti que prévu, l’ouragan Irma provoque des dégats et des inondations. Deux personnes ont été blessées près de Cap-Haïtiens. Les eaux sont montées d’une trentaine de centimètres dans la commune de Ouanaminthe,à la frontière avec la République dominicaine, selon des photos reçues par l’AFP. Plus d’infos ici.

L’ouragan Jose, qui se trouve dans l’Atlantique à 950 kilomètres à l’est des Petites Antilles, s’est renforcé en catégorie 3 avec des vents de 195 km/h, a indiqué jeudi le Centre américain des ouragans (NHC). L’ouragan – qui en quelques heures est passé d’une catégorie 1 à une catégorie 3 – avance à 30 km/h dans une direction ouest-nord-ouest, précise le NHC. Il se déplace dans le sillage de l’ouragan Irma, une dépression de catégorie 5, la plus élevée de l’échelle de Saffir-Simpson, qui a déjà dévasté plusieurs îles des Caraïbes.

Irma menace désormais d’autres îles de la Caraïbe. Cuba s’apprête à vivre des heures difficiles à partir de vendredi 8 septembre. Au total, 10 000 touristes ont été évacués. Plus d’informations en cliquant ici.


Irma se déplace vers le nord de Cuba. Le cyclone le plus long jamais enregistré de cette intensité dans le monde devrait probablement rester en catégorie 5 jusqu’à samedi, selon Météo France. En fin d’après-midi (heure de Paris), l’ouragan longeait la République Dominicaine, avant de se diriger vers Haïti, puis les îles Turks et Caïcos et les Bahamas, selon les prévisions du NHC. Il pourrait toucher le nord de Cuba vendredi soir ou samedi matin, puis remonter vers la côte sud-est des Etats-Unis, frappant d’abord la Floride puis la Géorgie et la Caroline du Sud.
Irma va « être réellement destructeur » quand il arrivera sur les côtes de Floride, selon Brock Long, chef de l’agence américaine des situations d’urgence (Fema). Le gouverneur de Géorgie a aussi décrété l’évacuation des zones littorales.
José se renforce
Suivant une route similaire à celle d’Irma, l’ouragan José se renforce. Vendredi et samedi, il  passera à environ 300 km au nord-est de Saint-Martin. Jose s’est renforcé en catégorie 2 avec des vents de 165 km/h, selon le NHC. 


Saint-Martin et Saint-Barthélémy se réveillent dans des paysages apocalyptiques après le passage d’Irma. Alors que le bilan humain est revu à la baisse, les dégâts matériels sont considérables. Pas d’eau, pas d’électricité, des habitations rasées. Dans ce chaos, l’acheminement des secours est compliqué.

Le judoka Teddy Riner lance un appel à la solidarité après le passage de l’ouragan Irma aux Antilles. Le Guadeloupéen s’est exprimé au micro de RTL ce jeudi 7 septembre. Il se dit inquiet pour ses proches présents dans la région.
« Je suis cloué à mes téléphones pour regarder ce qu’il se passe. Toute ma familleest aux Antilles. Il est très dur de les avoir au téléphone (…) mon père est arrivé dans la nuit là-bas. J’attends qu’il me donne les premiers signes de vie, qu’il me dise que tout va bien, que la famille va bien », raconte le judoka sur RTL. Teddy Riner appelle au « soutien, à la solidarité ».
« J’ai beaucoup de famille, beaucoup d’amis là-bas. Je sais que ce qu’ils sont en train de vivre est très dur ». Le judoka souhaite « qu’on leur porte toute notre aide pour qu’ils puissent se relever (…). Lorsqu’on voit les images, c’est dur, c’est quelque chose qui fait mal et je pense que c’est le moins qu’on puisse faire. Il va falloir repartir de zéro », estime-t-il.


Au moins une personne a été tuée et plusieurs ont été blessées par le passage dévastateur de l’ouragan Irma sur la partie néerlandaise de l’île de
Saint-Martin, a annoncé jeudi à La Haye le ministre de l’Intérieur des Pays-Bas Ronald Plasterk. « Nous confirmons qu’une personne a été tuée et plusieurs autres blessées » sur l’île de Saint-Martin, partagée avec la France, « mais les informations sont partielles », a déclaré M. Plasterk à des journalistes.

La Guadeloupe a été relativement épargnée par le passage d’Irma. Seuls quelques dégâts matériels sont à déplorer. C’est le soulagement.


Bernard Stalter, président de l’Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l’Artisanat -APCMA-, lance un appel à la solidarité en faveur des artisans de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy durement touchés par l’ouragan Irma. « Face à la détresse de nos collègues artisans, j’ai décidé d’appeler le réseau des CMA à la solidarité » a déclaré Bernard Stalter à Lyon. Il appelle l’ensemble des CMA à contribuer à la constitution d’un fonds financier qui permettra aux artisans de Saint-Martin et Saint-Barthélemy d’affronter au mieux l’urgence et de relancer leurs activités dans les meilleures conditions possibles. L’APCMA coordonnera cette action de solidarité.

Pour l’heure, le bilan du cyclone Irma est revu à la baisse avec quatre morts (contre six annoncé hier par la préfecture de Guadeloupe). Voici l’essentiel des propos d’Edouard Philippe

Radio Outre-mer 1ère consacre un nouveau Facebook Live à l’après-Irma. Infos, témoignages, solidarité. 


A plus de 7.000 km de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, la communauté antillaise d’Ile-de-France à Paris exprime sa solidarité et se mobilise pour venir en aide aux victimes


Alors que l’île était jusqu’à présent coupée du monde, l’envoyé spécial de Guadeloupe 1ère à Saint-Barthélémy, Eric Rayapin, fait le récit des heures cauchemardesques que Saint-Barthélémy vient de traverser.


Edouard Philippe s’est exprimé à l’issue de sa visite à la cellule de crise interministérielle à Paris. Voici l’essentiel de sa déclaration :
« Les opérations de reconnaissances sont engagées. Les éléments dont nous disposons sont encore partiels. Certains quartiers n’ont pas encore fait l’objet de reconnaissance. Le bilan humain est encore incertain. Quatre personnes décédées ont été retrouvées à Saint-Martin. Aucun décès constaté à ce stade à Saint-Barthélémy. Une cinquantaine de blessés dont deux graves ont été constatés. 21 sont déjà hospitalisés. De très nombreuses blessures légères sont pris en charge par les centres de secours.
Les dégats matériels sont considérables. 95% des habitations de Saint-Martin sont touchées, 65% inhabitables. L’électricité est coupée, l’eau potable absente et l’essence indisponible. Les routes sont encombrées, partiellement praticables même si les opérations de déblaiements ont commencé. Les communications sont difficiles car le réseau est impacté.
A Saint-Martin, le port et l’aéroport de Grand-Case sont utilisables pour acheminer les secours. Un avion militaire a pu se poser ce matin à 9h (heure locale).
Les blocs opératoires du centre hospitalier de Saint-Martin peuvent à nouveau être utilisés. Le fonctionnement de l’hôpital de Saint-Barth n’est pas altéré. A Saint-Martin, la préfecture a été détruite. A St-Barth, le Service d’Incendie et de Secours est hors service et l’aérodrome impraticable. 
Des demain la déclaration de catastrophe naturelle sera signée pour permettre la mise en oeuvre du régime de catastrophe pour une indemnisation plus rapide pour les particuliers.


Plus aucune production d’eau potable n’est actuellement possible sur l’île de Saint-Barthélemy, après le passage de l’ouragan Irma, a indiqué jeudi à l’AFP
le groupe Saur, qui gère la distribution et l’assainissement de l’eau sur cette île. Les deux usines de dessalement qui fournissent l’eau aux près de 10.000 habitants de cette île sans aucune ressource naturelle d’eau potable « sont sans électricité, donc il n’y a plus de production à l’heure qu’il est », a expliqué à l’AFP un porte-parole de Saur.
Usine endommagée
Une de ces deux usines est située en bord de mer et a donc été « assez gravement endommagée » à cause des vagues, tandis que l’autre « est abimée mais moins que celle qui est en bord de mer », a-t-il précisé. Le redémarrage de la production d’eau dépendra de celui de la production d’électricité,
complètement à l’arrêt elle-aussi. Par ailleurs, la station de traitement des eaux usées, gérée par Saur, est « détruite à 80% », selon les informations qu’a pu rassembler le groupe auprès de ses équipes sur place.
Intervention
En ce qui concerne les réseaux d’eau de distribution et d’assainissement, le diagnostic de la situation n’est pas encore établi, mais étant enterrés, ils pourraient avoir moins souffert de l’ouragan, indique Saur. En prévision de l’évènement, Saur avait stocké du matériel et mobilisé ses équipes présentes à La Guadeloupe et la Martinique, qui sont prêtes à intervenir dès que possible.


Annick Girardin fera une reconnaissance aérienne des deux îles cet après-midi

Fonds de secours, assurances, indemnisations… Quels recours ont les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy qui ont tout perdu ?

Ce jeudi 7 septembre, Emmanuel Macron, a annoncé son arrivée imminente en Guadeloupe. Le président français ira à Saint-Martin et Saint-Barthélemy pour se rendre compte de l’étendue des dégâts après le passage de l’ouragan Irma. Plus d’infos dans l’article de Guadeloupe 1ère.


L’opérateur SFR, présent en Martinique et Guadeloupe, annonce que le câble sous-marin alimentant les deux îles (et qui passe au large de Saint-Martin) a subi une rupture. Il est désormais réparé. 
Pour rappel, l’opérateur historique Orange a annoncé un rétablissement complet du réseau mobile sur l’île de Saint-Martin et progressif sur Saint-Barthélemy, durement touchées par le passage de l’ouragan Irma. Il prévoit l’envoi rapide de renforts sur place. Mais en raison de l’importance du trafic, le réseau sur les deux îles est en partie saturé, a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’opérateur. 


Le cyclone José devrait apporter samedi prochain des perturbations sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Selon Météo-France, il ne frappera pas les îles du nord de plein fouet.

Une équipe d’urgentiste du Samu fait partie des secouristes arrivés en renfort la nuit dernière avec la ministre des Outre-mer Annick Girardin. Elle se compose de 20 personnes habituées à secourir dans ce type de situations. Leur but est d’être un soutien aux équipes locales, d’autant que l’hôpital de Saint-Martin a été particulièrement touché par le cyclone.


L’ouragan Irma va « être réellement destructeur » quand il arrivera sur les côtes de Floride, a affirmé jeudi Brock Long, le chef de l’agence américaine des situations d’urgence (Fema) sur CNN. Les Etats-Unis n’ont été frappés par un ouragan de catégorie 5 -comme Irma- que trois fois depuis 1851, a affirmé Brock Long, soulignant que la majorité de la population exposée n’avait aucune expérience d’un phénomène aussi dévastateur.


Depuis le passage d’Irma, St-Martin et St-Barthélémy, frappées de plein fouet, sont quasiment « coupées du monde ». Dès que possible, ce jeudi matin (heure locale) la ministre doit se rendre sur place en hélicoptère. Elle s’est exprimée mercredi soir à son arrivée à Pointe-à-Pitre.

Le président Emmanuel Macron a assuré jeudi à Athènes que « la France toute entière est mobilisée » après le passage dans les Caraïbes de l’ouragan Irma qui a sévèrement frappé l’île française de Saint-Barthélemy et la partie française de l’île de Saint-Martin.
« C’est la France qui est touchée » par cet ouragan, a observé le président, qui était reçu par son homologue grec Prokopis Pavlopoulos. Selon un bilan provisoire, 9 personnes ont été tuées par le passage d’Irma, 8 à Saint-Martin et une à Barbuda. Le gouvernement devrait donner un bilan des dégâts matériels jeudi après-midi, a indiqué M. Macron, qualifiant d’ores et déjà ceux-ci de « très lourds ».
Dans la matinée, l’Elysée avait indiqué que M. Macron « se rendrait sur les lieux touchés par l’ouragan dès que cela sera possible sans gêner l’action des secours et que les conditions météo le permettraient ».


Dans un communiqué, le Medef exprime sa solidarité avec les sinistrés de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Pierre Gattaz, le président du Medef l’assure : « Les entrepreneurs vont prendre toute leur part à l’élan de solidarité qui est en train de se faire jour ». 

L’intensité du cyclone Irma et le changement climatique : y-a-t’il un lien

Plusieurs associations caritatives ont déjà lancé des appels aux dons pour venir en aide aux sinistrés d’Irma. C’est le cas de la Croix Rouge, de la Fondation de France ou du Secours Populaire. Plus de précisions dans notre article avec des liens pour savoir de quelle manière vous pourrez participer à cet élan de solidarité. 


A l’aéroport d’Orly ce jeudi, de nombreux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy en partance pour la Guadeloupe sont rongés par l’inquiétude. Ils sont souvent sans nouvelle de leurs familles depuis le passage du cyclone Irma.

Saint-Martin et Saint-Barthélémy étaient, jusqu’au passage d’Irma, considérés comme des perles de la Caraïbe. Explication dans cet article.

Scènes de désolation à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy. L’île franco-néerlandaise n’est plus qu’un théâtre de ruines. Le bilan provisoire fait état de 8 morts et une vingtaine de blessés. Il pourrait s’alourdir. Irma a tout ravagé sur son passage, maisons complètement détruites, routes impraticables… De nombreux bâtiments, incapables de résister à des rafales sans précédent dans l’Atlantique, sont aujourd’hui anéantis.


Les deux centrales électriques qui assurent l’essentiel de la production de courant sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont à l’arrêt, « endommagées » après le passage de l’ouragan Irma, a indiqué jeudi EDF. « L’électricité est entièrement coupée sur les deux îles et les deux centrales
thermiques au fioul sont arrêtées et endommagées », a affirmé à l’AFP une porte-parole d’EDF qui gère aussi la distribution de courant sur les deux îles.
EDF a des renforts humains prêts à être envoyés sur place dès que possible. 100 agents EDF étaient déjà « prépositionnés » depuis mercredi sur les deux îles. Par ailleurs, 140 tonnes de matériel, notamment des groupes électrogènes sont aussi prêts à être acheminés, a-t-elle précisé.
La centrale de Saint-Martin a une puissance de 46 mégawatts (MW) et est composée de trois tranches, tandis que celle de Saint-Barthélemy dispose de deux unités pour une puissance totale de 36 MW. Enedis, qui gère la distribution de courant en métropole et dispose d’importants moyens techniques et humains de secours, a prévu de fournir 95 gros groupes électrogènes, ainsi que des motopompes. « L’ensemble du matériel va être transporté vers la base militaire de Châteauroux, où un avion Antonov (gros avion cargo, ndlr) sera spécialement affrété vendredi » par EDF à destination de la Guadeloupe, précise Enedis dans un communiqué.
EDF n’était pas encore en mesure de confirmer que cet avion cargo partirait bien vendredi.

Les réseaux sociaux : un outil très utile après Irma

L’opérateur historique Orange a annoncé jeudi un rétablissement complet du réseau mobile sur l’île de Saint-Martin et progressif sur Saint-Barthélemy, ravagées par le passage de l’ouragan Irma, et prévoit l’envoi rapide de renforts sur place. Mais, en raison de l’importance du trafic, le réseau sur les deux îles est en partie saturé, a déclaré un porte-parole de l’opérateur.
Orange va, par ailleurs, envoyer rapidement des renforts, depuis la Guadeloupe et la Martinique, afin d’accélérer la remise en service du réseau fixe, dès le feu vert donné par l’Etat, qui prendra en charge l’acheminement des équipes.


L’ouragan Irma a causé des « dégâts énormes » dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, dévastant notamment l’aéroport et laissant l’île coupée du monde, a déclaré jeudi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.


L’ouragan Irma, en catégorie 5 depuis plus de 33 heures, est le cyclone de cette intensité le plus long jamais enregistré dans le monde par les services météorologiques, affirme jeudi Météo France.
Irma bat le record du super typhon Haiyan, qui en 2013 aux Philippines avait généré les mêmes vents (295 km/h) mais pendant 24 heures. « Une telle intensité d’une telle longévité, c’est du jamais vu dans le monde, depuis le début de l’ère satellitaire », il y a une cinquantaine d’années, a précisé à l’AFP Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France.


Les deux centrales électriques qui assurent l’essentiel de la production de courant sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont à l’arrêt et « endommagées », après le passage de l’ouragan Irma, a indiqué jeudi EDF. « L’électricité est entièrement coupée sur les deux îles et les deux centrales
thermiques au fioul sont arrêtées et endommagées », a affirmé à l’AFP une porte-parole d’EDF qui gère aussi la distribution de courant sur ces deux îles des Antilles. Sur Twitter, le PDG d’EDF indique : « EDF exprime sa totale solidarité aux victimes de l’Ouragan IRMA. Les équipes sont mobilisées pour réparer les dégâts. Nous sommes prêts à acheminer des renforts et moyens exceptionnels pour rétablir dès que possible l’électricité chez tous nos clients. « 

L’unité de sauvetage d’Ile de France est arrivée cette nuit à Pointe-à-Pitre où elle a été accueillie par les autorités locales. Retour en vidéo sur la préparation des douze pompiers de Paris rattachés à ce détachement. Leur mission consistera à ouvrir des itinéraires et à du bachage de toitures sur les zones sinistrées. 


L’île de Saint-Martin est divisée en deux : une partie française, une partie néerlandaise. Sur cette photo aérienne de Philipsburg diffusée par le ministère de la Défense des Pays-Bas, les dégâts sont considérables. Le Premier ministre néerlandais explique que les « Dégâts sont énormes ».


Le site de la NHC, National Hurricane Center, basé en Floride, montre les trois cyclones actuellement formés dans l’Atlantique. Katia ne concernera pas les Antilles. Irma remonte actuellement vers la République Dominicaine et Cuba. Quant au cyclone José, il arrivera à proximité des Antilles à partir de vendredi soir. Les prévisions de trajectoires (consultables ici) montre qu’il devrait s’incurver vers le nord. 


Le ministre de l’Intérieur vient de tenir un point-presse à Paris. Gérard Collomb vient de confirmer le bilan provisoire : 8 morts.
« Les destructions sont massives. La priorité est de permettre que dans les prochaines heures les gens puissent s’alimenter et avoir de l’eau. Des barges d’eau vont être acheminés. 100.000 rations de combats sont également acheminées. Nous remettons en marche les infrastructures. L’aéroport de St-Martin n’a pas été trop touché. Des hélicoptères puis des avions vont pouvoir atterrir. Du matériel va donc pouvoir petre acheminé. La priorité c’est le rétablissement de l’électricité avec des groupes électrogènes. L’usine de déssalinisation est hors service. Les réseaux téléphoniques sont aussi très touchés. Les communications marchent aujourd’hui de manière intermittente. Nous sommes passés de la phase de sidération à la phase d’action. Le PC logistique est installé en Guadeloupe. Autre objectif : reconstruire dans les prochaines jours un habitat sommaire. C’est une tragédie énorme, les gens ont tout perdu. » 
Concernant les pillages qui ont été signalés, « l’ordre républicain est rétabli dans les îles ». 


Deux îles ravagées en attente de secours et de vivres [SYNTHESE]

« Le président de la République se rendra sur les lieux touchés par l’ouragan dès que cela sera possible sans gêner l’action des secours et que les conditions météo le permettront », a annoncé l’Elysée jeudi, alors qu’Emmanuel Macron était attendu à Athènes jeudi et vendredi.

La Croix-Rouge française lance un appel aux dons sur son site Internet pour venir en aide aux habitants de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy. Les dons peuvent être effectués sur le web: www.croix-rouge.fr ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge française « URGENCES CARAIBES »- 75 678, Paris cedex 14. 

La préfecture de Guadeloupe communique un autre numéro d’appel pour obtenir des informations après le cyclone


Le bilan encore provisoire s’élève à huit morts et 23 blessés dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélémy après le passage de l’ouragan Irma, a déclaré jeudi le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. « C’est un bilan qui peut évoluer parce qu’on n’a pas eu le temps encore de reconnaître toutes les côtes » où les habitations sont les plus exposées aux vagues, a déclaré Gérard Collomb sur franceinfo.« C’est possible que lorsque l’on découvrira l’ensemble des deux îles, il y ait un bilan qui soit beaucoup plus lourd, hélas », a-t-il ajouté.


Selon la sécurité civile à Saint-Martin, il y aurait 8 morts et 21 blessés. Il s’agit là d’un bilan provisoire


La ministre des Outre-mer affirme qu’une piste d’un aéroport de Saint-Martin est libérée. Un gros-porteur pourra s’envoler de Guadeloupe et acheminer sur place les premiers secours ainsi que du matériel. 

Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont passées en vigilance grise, qui n’impose plus le confinement de la population mais déconseille les déplacements.


Des bateaux en pleine rue, des routes impraticables, des arbres déchiquetés, des voitures éventrées ou retournées…  Voici les premières images de Saint-Barthélémy postées par un résident de l’île. Pour en savoir plus cliquez ici.


Les premières images de Saint-Barthélémy après le passage du cyclone Irma.

Comment acheminer les secours ?

Selon le Premier ministre de l’île, il y a selon un premier bilan provisoire, un mort. Un habitant de Barbuda interviewé par la chaîne américaine CNN affirme que 90% des habitations sont détruites. 


L’ouragan de catégorie 5 Irma a frôlé mercredi soir le nord du territoire américain de Porto Rico, avec des vents soufflant à 295 km/h, provoquant des coupures de courant et des fortes précipitations, même si l’oeil du cyclone est resté au large de l’île. Plus de la moitié de la population de Porto Rico se retrouve sans électricité et des rivières sont sorties de leur lit dans le centre et le nord de cette île de plus de 3 millions d’habitants. 


En Guadeloupe, le cyclone Hugo en 1989 reste dans toutes les mémoires. A Saint-Martin et Saint-Barthélémy, les cyclones Donna et Luis ont marqué par leur violence. Les deux cyclones sont intervenus un 5 septembre, à 35 ans d’intervalle. Irma  un  6 septembre, 22 ans après Luis. Pour en savoir plus cliquez ici


Les établissements scolaires de l’Académie, à l’exception de ceux des îles du nord (Saint-Martin et saint-Barthélémy), recommenceront à fonctionner dès ce jeudi 7 septembre 2017 a annoncé la Préfecture de la Guadeloupe.


La ministre des Outre-mer est attendue en Guadeloupe à 1h (heure locale), 7h (heure de Paris). Elle se rendra ensuite à Saint-Martin.


Le bilan provisoire du passage du cyclone Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy s’alourdit. Il est désormais de six morts. C’est le Préfet de Région qui l’a annoncé, mercredi, lors d’une conférence de presse, à Basse-Terre en Guadeloupe. Le nombre de blessés est lui, indéterminé pour l’heure.
Pas de nouvelle de St-Barthélémy
Ces 6 morts sont recensés sur la seule île de Saint-Martin. Les liaisons avec Saint-Barthélemy sont encore interrompues, comme l’explique le préfet dans l’interview ci-dessous avec Guadeloupe 1ère.


Des rues inondées, des tôles et des voitures retournées, des toitures arrachées : Saint-Martin est dévastée après le passage de l’ouragan Irma.


Suivez en Facebook Live le journal télé de Guadeloupe 1ère

Saint-Martin est un véritable champ de ruines après le passage de l’ouragan Irma comme en témoignent ces premières images de Guadeloupe 1ère. Un bilan provisoire fait état d’au moins six morts.


Irma est désormais loin et ses conséquences se font de moins en moins sentir en Guadeloupe. En conséquence, Météo-France a diminué le niveau d’alerte en vigueur, en le passant au jaune. 


Selon le préfet de Guadeloupe interviewé par Guadeloupe 1ère radio, le bilan provisoire est de six morts et un nombre indeterminé de blessés graves à Saint-Martin. Mais le bilan n’est que provisoire, certaines zones de l’île n’ont pas encore été inspectées.
Du côté de Saint-Barthélémy, aucun bilan officiel pour l’instant : l’île reste coupée du monde. Les liaisons téléphoniques n’ont pas été rétablies.

Selon Guadeloupe 1ère, le bilan provisoire du passage du cyclone Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy est désormais de six morts. Un peu plus tôt dans la soirée, avant de décoller pour la Guadeloupe, la ministre des Outre-mer avait fait état d’un premier bilan de deux morts. Emmanuel Macron avait averti : « Le bilan sera dur et cruel ».



Le chaos règne après le passage de l’ouragan Irma sur St-Martin et St-Barth. Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron prévient ce mercredi : « le bilan sera dur et cruel ». « Au moins deux morts et deux blessés graves » annonce la ministre des Outre-mer. Déclarations, victimes, dégâts, renforts, images : le point sur la situation à 23h (heure de Paris) en cliquant sur notre synthèse ici. 


Le NHC publie sur son site une carte qui montre la trajectoire prévisible de José. Le cyclone de catégorie 1 devrait passer plus à l’est des Antilles qu’Irma. 

Et pendant ce temps, dans l’Atlantique, la tempête tropicale José est devenue un cyclone. C’est le National Hurricane Center qui l’annonce sur Twitter. Sa trajectoire pour les jours à venir est encore incertaine. 

La ministre des Sports Laura Flessel, native de Guadeloupe, adresse un message aux victimes du cyclone Irma sur Twitter.





Irma s’éloigne, l’oeil de l’ouragan a quitté Saint-Martin peu après 8 heures ce matin, laissant des dégâts considérables. Partout, des débris jonchent les routes. L’île est méconnaissable. Le ministère de l’Outre-mer a confirmé la mort d’au moins deux personnes. Mais, le bilan s’annonce plus lourd. Plus d’informations dans l’article de Guadeloupe 1ère à lire ici.



Les liaisons avec Saint-Martin sont très difficiles depuis le passage de l’ouragan Irma, mais Maeva Myriam Ponet, journaliste à Guadeloupe 1ère envoyée spéciale à Saint-Martin vient de nous donner des nouvelles dans ce message :
« Le bilan est catastrophique : des toitures arrachées, des tôles et des voitures renversées partout dans les rues, des arbres déracinés. Les routes sont impraticables. Les bateaux ont coulé. Le port de Marigot ressemble à un cimetière de bateaux. Il n’y a pas d’électricité, pas d’internet, pas d’eau. Nous sommes coupés du monde.
Les pompiers sont eux même sinistrés. Leur caserne n’a pas tenu. Ils vont commencer à intervenir, mais les routes sont impraticables. Il y a un feu en ce moment au Mercure Hôtel, mais ils n’arrivent pas à y accéder. Pour l’instant, nous avons connaissance de trois victimes. Il s’agit d’une mère et sa fille, et d’une dame âgée et malade.
L’hôpital de Saint-Martin a perdu sa toiture. La préfecture est rasée. Notre hôtel de confinement est complètement rasé au rez-de-chaussée. Seules quelques chambres ont tenu.
A cela s’ajoutent des scènes de pillages et de guérilla dans les rues. Des jeunes dévalisent les magasins sous le regard désabusé de la police.
C’est un cauchemar. »


La ministre des Outre-mer, Annick Girardin vient d’annoncer « au moins deux morts et deux blessés graves » à Saint-Barthélémy et Saint-Martin après le passage de l’ouragan Irma. Le bilan est encore provisoire. 
Le président Emmanuel Macron avait prévenu quelques minutes plus tôt qu’il y aurait « des victimes à déplorer » et qu’il fallait s’attendre à « un bilan dur et cruel ». La ministre des Outre-mer Annick Girardin avait reconnu auparavant « penser au pire » et se « préparer au pire » après le passage de l’ouragan, quelques heures avant de décoller pour la Guadeloupe pour faire un point de situation.


A l’issue d’une réunion de la cellule de crise à Paris, Emmanuel Macron s’est exprimé, ce mercredi 6 septembre, sur la situation de crise à Saint-Martin et Saint-Barthélémy après le passage du cyclone Irma. « Nous aurons à déplorer des victimes », prévient-il, sans donner de bilan chiffré à ce stade. « Le bilan sera dur et cruel. Les dégâts matériels sur les deux îles sont considérables », a déclaré le chef de l’Etat.
« Nous sommes ce soir aux côtés de toutes celles et ceux qui sont dans le dénuement et qui ont parfois perdu des proches. C’est toute la nation qui est à leurs cotés et tous les pouvoirs publics sont mobilisés pour leur venir en aide ». Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a fait une déclaration solennelle de quelques minutes à l’issue de la réunion de la cellule de crise à Paris. Plus d’informations à lire ici.


“Le bilan sera dur et cruel. Nous aurons à déplorer des victimes. Les dégâts matériels sont considérables”
Emmanuel Macron, président de la République, après le passage d’Irma sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy




Les dégâts causés sur l’île franco-néerlandaise de Saint-Martin par Irma, ouragan dévastateur « d’une intensité sans précédent sur l’Atlantique », sont « énormes », a déclaré le ministre de l’Intérieur des Pays-Bas mercredi.
« Les dégâts sont énormes, à tel point que nous n’arrivons pas encore à les mesurer », a affirmé, aux micros des médias néerlandais, Ronald Plasterk, chargé de coordonner les opérations d’aide au nom du gouvernement des Pays-Bas. Plus d’infos ici.




La ministre des Outre-mer Annick Girardin a reconnu mercredi « penser au pire » et se « préparer au pire » après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, quelques heures avant de décoller pour la Guadeloupe pour faire un point de situation. Je suis « inquiète au vu des informations que j’ai sur les dégâts matériels, parce qu’on pense au pire dans ces moments-là et on se prépare au pire », a déclaré la ministre sur l’antenne de RTL. « Et j’espère que le pire ne sera pas au rendez-vous », a-t-elle ajouté, faisant état de « très gros dégâts matériels » à Saint-Martin et Saint-Barthélémy.
Elle a cité « les grosses structures ou les bâtiments les plus importants », comme « la préfecture, la gendarmerie, le bâtiment des pompiers, ce qui donne une image de ce que peuvent être les dégâts autour de constructions beaucoup plus légères et souvent simplement en tôle ». « On craint toujours des victimes bien sûr, pour l’instant nous n’avons aucune information de cet ordre », a-t-elle assuré. La ministre a précisé qu’elle partait en Guadeloupe où
se trouve le « hub logistique » 
avec « plus de 168 forces supplémentaires, c’est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d’Ile-de-France, 18 personnels de la Croix rouge, 20 médicaux qui vont être très attendus également, et une dizaine de personnes en appui logistique ».


Selon le Washington Post, la luxueuse résidence que possède Donald Trump sur l’île Saint-Martin, a subi d’importants dégâts. Plus d’infos ici.






Dans un communiqué, Air France annonce que suite au retour de la Guadeloupe en vigilance orange après le passage de l’Ouragan Irma, ses opérations à l’Aéroport Pôle Caraïbes reprendront progressivement ce mercredi après-midi, avec certains aménagements d’horaire :
– Le vol AF792 de ce jour en provenance de Paris Orly arrivera à Pointe à Pitre à 17h30 (au lieu de 15h35).
– Le vol AF793 à destination de Paris Orly de ce jour partira, renuméroté en AF793B, à 20h30 (au lieu de 17h20), avec un début d’enregistrement à 14h30.
– Le vol AF792 Paris – Pointe à Pitre du 05/09, dérouté hier soir vers Fort de France, arrivera finalement à Pointe à Pitre ce jour à 20h00, avec à son bord les passagers d’hier en provenance d’Orly, numéroté en AF4190.
– Le vol AF793 à destination de Paris Orly du 05/09, annulé hier soir, partira finalement ce soir à 22h30, renuméroté en AF793A, avec un début d’enregistrement à 18h00.
– Le vol AF600 Pointe à Pitre – Fort de France – Cayenne de ce matin avait été annulé dès hier, tout comme le vol AF606 Cayenne – Fort de France – Pointe à Pitre.
– En revanche le vol AF606 Pointe à Pitre – Port au Price – Miami prévu cet après-midi opèrera aux horaires prévus.
Un retour à la normale est prévu pour la journée du 7 septembre.



Emmanuel Macron se rendra ce mercredi à 19H00 à la cellule de crise activée au ministère de l’Intérieur pour suivre les dégâts provoqués par l’ouragan Irma où se rendent aussi Edouard Philippe et plusieurs ministres, a indiqué l’Elysée.



En Martinique, le réseaux électrique a été touché par le passage de l’ouragan Irma. 2 000 clients sont privés d’électricité. Des perturbations sont aussi à prévoir dans quatre bureaux de poste de la Côte-Nord-Caraïbe. Selon un communiqué de La Poste, les établissements de Bellefontaine, Prêcheur, Carbet et Morne-Vert sont fermés « pour cause d’inondation ou d’alimentation électrique ». Plus d’infos sur Martinique 1ère.


La cellule de crise interministérielle a activé deux lignes téléphoniques d’urgence afin de donner des informations au public, notamment les familles qui cherchent des nouvelles de leurs proches à Saint-Martin et Saint-Barth. Deux numéros sont à disposition : l’un pour les Antilles, l’autre pour l’hexagone. 


Mardi soir, alors que l’ouragan Irma approchait de la Guadeloupe, des écoles et des batiments communaux étaient réquisitionnés pour devenir des abris de sécurité. Beaucoup de gens ont choisi de rejoindre ces abris pour y passer la nuit aux Abymes comme au Gosier.


Comme de nombreuses autres personnalités politiques, Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise, fait part de sa solidarité avec les Antilles, via son compte Twitter.


Le gouvernement n’est pas en mesure, à ce stade, de se prononcer sur d’éventuelles pertes humaines après le passage de l’oragan Irma à Saint-Barthélémy et à Saint-Martin. Seule certitude, les dégâts seront très importants. 


L’une des prochaines îles qui subira les effets d’Irma est Porto Rico. L’île est placée en état d’alerte

Le rendez-vous est décalé d’une heure. Edouard Philippe et plusieurs ministres se rendront ce mercredi à 19h à la cellule de crise activée au ministère de l’Intérieur pour suivre les dégâts provoqués par l’ouragan Irma. Accueilli par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le chef du gouvernement doit notamment être entouré des ministres Annick Girardin (Outre-mer), Nicolas Hulot (Transition écologique), Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Florence Parly (Armées), Agnès Buzyn (Santé) et Elisabeth Borne (Transports), selon son entourage.


Bien décidé à ne pas quitter son île privée de Necker Island, dans les îles Vierges britanniques, le milliardaire Richard Branson s’apprêtait mercredi à affronter l’ouragan Irma réfugié dans son cellier. « Nous nous attendons au passage à pleine puissance de l’ouragan Irma dans environ quatre heures, nous nous réfugierons dans le cellier en béton sous la maison », a tweeté le Britannique, peu après 13H00 GMT.
« Connaissant notre merveilleuse équipe, j’imagine qu’il y aura un peu moins de vin dans le cellier quand nous en ressortirons… », a-t-il également plaisanté. « Je serai sur Necker avec notre équipe si Irma frappe, comme je l’ai été à chaque fois qu’il y a eu un ouragan », avait-il déjà indiqué mardi, publiant une photo montrant du mobilier d’extérieur rangé à l’intérieur d’une maison, en prévision du passage du cyclone.
L’ouragan Irma s’est abattu mercredi sur les îles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, où il a déjà causé des « dégâts matériels importants », selon les autorités françaises, après avoir touché un peu plus tôt Barbuda. Située plus à l’ouest, Necker Island est une petite île des Caraïbes appartenant au patron du groupe Virgin, qui y accueille régulièrement des personnalités, mais aussi des touristes dans des installations de luxe.
Richard Branson assure que les bâtiments ont été conçus pour affronter des conditions météorologiques extrêmes, « bien qu’il n’y ait pas grand chose qui puisse résister à un ouragan de catégorie 5 ». Militant écologique et défenseur des océans, le milliardaire estime que le « réchauffement climatique provoqué par l’homme est un facteur clé dans l’augmentation de l’intensité de ces ouragans ». « Les dégâts provoqués par (le cyclone) Harvey au Texas sont un rappel tragique et coûteux du changement climatique », insiste-t-il.



Le Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs ministres se rendront mercredi à 18h (heure de Paris) à la cellule de crise activée au ministère de l’Intérieur pour suivre les dégâts provoqués par l’ouragan Irma. Accueilli par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le chef du gouvernement doit notamment être entouré des ministres Annick Girardin (Outre-mer), Nicolas Hulot (Transition écologique), Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Florence Parly (Armées), Agnès Buzyn (Santé) et Elisabeth Borne (Transports), selon son entourage.

Suite au passage de l’ouragan Irma aux Antilles, le gouvernement met en place deux numéros d’appel d’urgence à disposition du public. Ils sont particulièrement destinées aux personnes ayant de la famille sur place.
Ces deux numéros sont : 
– +33 1 82 71 03 37 depuis la métropole
– +590 5 96 39 36 00 depuis les Antilles


Annick Girardin part ce soir en Guadeloupe avec de nouveaux renforts

A Paris, la cellule de crise interministérielle est mobilisée pour suivre la situation des îles du nord. Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur et Annick Girardin, ministre des Outre-mer, disent leur inquiétude et annoncent l’envoi de secouristes en renfort sur place, environ 300 hommes.

Toitures arrachées, préfecture en partie détruite, black-out électrique : dans un communiqué la préfecture de Guadeloupe fait le point sur les premiers dégâts constatés à Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Elle ne dispose pas encore d’information sur le bilan humain. Article à lire ici.


Saint-Martin et Saint-Barthélémy : l'après Irma
À tout moment, suivez l’actu des territoires d’Outre-mer et échangez avec nos journalistes !

source

Votez :
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Couvreur Versailles

Contactez-nous

Demander à être rappeler sous 24h

Couvreur Versailles